Petite escapade philosophique

Petite escapade philosophique

Petite escapade philosophique


La jeune Lila rendait visite à son fesseur aussi souvent qu’elle le pouvait.
Les cheveux au vent, le pas décidé, brûlante d’impatience, le désir au creux du ventre, les yeux pétillants, soucieuse de rien, et avide de tout.
Elle avait si souvent rêvé de passer de délicieuses heures à écouter les remontrances, à se rebeller comme elle n’avait jamais osé, à appréhender les punitions, et à lâcher le monde réel un instant.
Elle l’avait mis sur un piédestal, duquel il ne devait surtout pas qu’il tombe. Alors il jouait inlassablement la scène; lui répétait les mêmes mots, la déshabillait sans pudeur, fouettait ses fesses à en devenir toutes roses, contemplait son ouvrage encore et encore. Et ce jusqu’à ce que les deux êtres se perdent, se retrouvent, dans une jouissance secrète dont ils ne parlaient jamais pour ne pas en ternir le vécu.
Elle avait conscience, et y pensait parfois, d’être parfois un peu dépassée par ses envies. Le réel et son imagination avait fini par se mélanger dans un espace hors-temps qui défiait sans honte aucune la raison du commun des mortels.
Parfois les rêves enfouis si profonds qu’elle ne savait plus s’ils lui appartenaient, se heurtaient à la rationalité d’une pensée trop rigide. Alors il la prenait dans ses bras si puissants, la rassurait, la cajolait.
Elle pouvait dès lors s’évader comme en voyage, friande d’aventures dont elle était l’héroïne, avec son ténébreux, comme un souffle d’oxygène, une brise de l’enfance, joyeuse et triste à la fois.
Elle lui avait confié ses secrets, elle connaissait les siens, ils s’étaient promis de ne pas faire les mêmes erreurs que les autres, d’être au-dessus de tout, toujours les plus forts.
Il se prenaient par la main, s’en allaient s’amuser dans cette dimension inaccessible à leurs semblables, et en revenaient toujours rieurs, libres, et heureux.


Bande son
« High », David Halliday (1988)



Avertissement 🔞

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants.

J'ai plus de 18 ans